Le blog de Jac Forton sur l'Amérique latine
Tribunal : session du mercredi 8 décembre 2010 
mercredi 8 décembre 2010, 10:52 PM
SESSION DU MERCREDI 8 DECEMBRE 2010

Bonjour,
Mercredi neigeux à Paris. Ce matin s’est ouvert au Tribunal de Justice de Paris, le procès de 13 militaires chiliens et un argentin pour la disparition de Jorge Klein, Etienne Pesle, Alphonse Chanfreau et Jean-Yves Claudet lors du coup d’Etat de 1973 et pendant la répression qui l’a suivi.
Voici le rapport "brut" de cette première journée.

Le président du tribunal, le magistrat Hervé Stephan, a d’abord invité les 12 jurés à s’installer. Il a ensuite nommé les 14 personnes accusées des disparitions a demandé si l’une ou l’autre d’entre elles était présente dans la salle. Pas de réponse. Il a alors demandé si des avocats chargés de représenter les accusés étaient présents. Pas de réponse. Le président a alors décidé que le procès se ferait « par défaut », c’est-à-dire sans la présence des accusés ou de leurs représentants, ce qui lui permettait de libérer les jurés qui ont pu rentrer chez eux.
L'avocat général, Me Pierre Kramer, s'est montré d'accord avec cette procédure.

Le président fait ensuite la constitution des parties civiles. Me Sophie Thonon , en plus de représenter FAL, l’association France Amérique latine, est l’avocate de la famille Claudet.
Me William Bourdon représente Roberto et Anita Pesle, respectivement frère et sœur d’Etienne Pesle, ainsi que Vanessa Klein. Il représente aussi Natalia Chanfreau et Erika Henning, fille et épouse d’Alphonse Chanfreau, ainsi que Bernard, Valérie, Denise et Alexandre, famille, nièce et neveu de Chanfreau.
Me Claude Katz représente la FIDH (Fédérations internationale des Ligues des droits de l’homme) et la LDH, Ligue des droits de l’homme, la section française de la FIDH.
Me Benjamin Serfati représente l’association chilienne CODEPU, membre chilien de la FIDH.
Est aussi représentée, l’Aexppfrance, l’association des ex prisonniers politiques chiliens en France.

Le président fait ensuite l’appel des personnes qui ont été citées à témoigner. Il y a 42 témoins dont plusieurs n’ont pas pu se libérer, d’autres non pas répondu et une vingtaine sont présents dans la salle.
Le président annonce alors comment se déroulera le procès. Aujourd’hui mercredi 8 décembre et jeudi 9 au matin, il sera procédé à la lecture de l’ordonnance de renvoi, c’est-à-dire à l’acte d’accusation rédigé par les juges Roger Le Loire et Sophie Clément.
Jeudi après-midi, les témoins de contexte viendront présenter le contexte dans lequel se sont déroulés les événements ayant conduit aux quatre disparitions. La Cour entendra Louis Joinet, Stephane Hessel, Roger Le Loire, Magdalena Garcés, Joan Garcés, Martin Almada et Miguel Rebolledo.
Vendredi 10 (cas Klein) , la Cour entendra les parties civiles puis les témoins Isabelle Ropert, René Bendit, Paz Rojas et Joan Garcés.
Lundi 13 (cas Pesle) : les parties civiles puis M. Herrera Navarrete, Mario Nahuelpan Pascual, Roberto Garreton et Neponucemo Paillalef.
Mardi 14 (cas Chanfreau) : les parties civiles puis Cristian Van Yurick et Miguel Rebolledo.
Mercredi 15 (cas Claudet) : les parties civiles et des témoins.

Le reste de la journée de mercredi s’est passé à lire l’acte d’accusation. Les personnes qui ont acquis mon livre possèdent un excellent résumé de cette lecture qui a duré de 14h à 18h45. Les textes sur ce blog sont inspirés du livre.
Le président du tribunal nous a donné rendez-vous demain jeudi à 9h30.
Jac Forton

Ajouter un commentaire ( 6 lectures )   |  permalien   |   ( 3 / 858 )

<< <Précédent | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | Suivant> >>