Le blog de Jac Forton sur l'Amérique latine
LE CIRCUIT BUREAUCRATIQUE de la mort 
vendredi 20 janvier 2012, 12:06 PM
LE CIRCUIT BUREAUCRATIQUE DE LA MORT

Il existe encore, dans les morgues, à l’Institut médico-légal et dans certains cimetières, des dizaines de restes de personnes exécutées lors du coup d’Etat du 11 septembre 1973 et de la répression qui l’a suivi.
John Dinges , professeur à l’Université de Columbia aux Etats-Unis, et Pascale Bonnefoy , chercheuse de l’association ArchivosChile , viennent de publier une enquête de journalisme d’investigation intitulée
« Exécutions au Chili, septembre-décembre 1973 : le circuit bureaucratique de la mort » dans le cadre d’un projet du Centre de recherche et d’information ( Ciinfo ) de l’Institut de la Communication de l’Université du Chili.
Ces deux chercheurs ont découvert 151 nouveaux cas de personnes exécutées qui ne figurent pas dans les listes officielles (Rapports Rettig et Valech), car ignorés suite au chaos et au désordre post coup d’Etat. ArchivosChile a aussi élaboré une « carte interactive de la mort » où l’on peut voir au jour le jour qui a été assassiné quand et où dans diverses villes chiliennes, jusqu’à ce que l’écran se remplisse de corps… Cette carte interactive sera remise au Musée de la mémoire de Santiago
Les archives de l’Institut médico-légal montrent que « les camions déversaient 10 à 15 corps tous les jours… » Ces corps s’accumulaient et les employés, complètement débordés ou sur ordre des militaires, ont enterré de nombreux corps sans les identifier.
On s’aperçoit aussi que ce sont les tribunaux militaires qui se chargeaient d’ordonner des autopsies ou le classement des dossiers alors que la loi voulait que l’enquête sur des corps trouvés dans la rue soient instruite par des tribunaux civils. Il n’y eu jamais d’enquête pour retrouver les assassins. Ce qui parait évident puisque l’on sait que ce sont les militaires eux-mêmes qui assassinaient.
Mais c’est une preuve de plus…

John Dinges fut correspondant du Washington Post au Chili de 1972 à 1978. Il a aussi écrit Les années du Condor (2003), Assassination on Embassy Row (1980) en coopération avec Saul Landau sur l’assassinat d’Orlando Letelier à Washington. Il est également venu témoigner à Paris lors du procès contre les militaires chiliens pour la disparition de quatre Français.
Pascale Bonnefoy est journaliste indépendante et a écrit pour GlobalPost, Washington Post, New York Times, CBS, Discovery Channel aux Etats-Unis, et pour El Mostrador au Chili. En 2005, elle a écrit Terrorismo de Estado . Elle est diplômée de l’Université Georges Washington (Etats-Unis) et de l’Université du Chili.

Sites :
http://archivoschile.org
http://archivoschile.org/2012/01/mapa-interactivo/
www.elmostrador.cl
www.museodelamemoria.cl


Ajouter un commentaire ( 9 lectures )   |  permalien   |   ( 3 / 602 )

<< <Précédent | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | Suivant> >>